Capsulite adhésive

epaule2

Présentation

La capsulite adhésive se présente comme une douleur souvent très intense à l’épaule accompagnée d’une perte d’amplitude de mouvement marquée. Elle se divise en trois phases qui peuvent s’étaler sur plus de 2 ans. La première étant la phase douloureuse, la deuxième étant la phase « gelée » et la dernière étant la phase de récupération.

Causes

  • Idiopathique (cause inconnue).
  • Trauma (déchirure de la coiffe des rotateurs par exemple).
  • Chirurgie (complication rencontrée suivant une chirurgie à l’épaule).

Traitement

  • L’intervention de choix est l’arthrographie distensive, où une quantité de liquide combinée à de la cortisone est injectée dans l’articulation gléno-humérale.
  • Les études prouvent que la combinaison de l’intervention précédente à des thérapies manuelles s’est avérée plus efficace que l’injection seule, d’où l’importance d’un suivi post-injection.
  • Techniques de tissus mous (Active Release Techniques et Graston).
  • Mobilisation articulaire passive de l’articulation.
  • L’électrothérapie et les ultrasons peuvent également être utilisés afin de diminuer la douleur, tout comme l’application de glace.
  • Des exercices de réhabilitation doivent être intégrés dès que possible, où une mobilisation progressive de l’articulation sera mise de l’avant.

Pronostic

  • Sans traitement, la condition se résorbera d’elle-même sur une période pouvant s’étaler sur plus de deux ans.
  • Avec traitement, il est possible de diminuer le temps de récupération et permet de prévenir les complications à long terme de la capsulite, comme par exemple une perte d’amplitude de mouvement ou une invalidité prolongée.