Maux de tête et migraine

head_migraine

Qu’est ce qu’un mal de tête

Plus de 90% des maux de tête peuvent être classés parmi une des 3 catégories suivantes :

1. Céphalée de tension

Les maux de tête de tension sont fréquemment associés à une douleur légère à modérée sur les deux côtés de la tête. On le décrit souvent comme une “bande” de douleur et une sensation que quelque chose presse fort autour de la tête. Ces maux de tête peuvent s’aggraver avec le stress, la fatigue, le bruit ou la lumière. Les raideurs au cou et aux muscles du cuir chevelu portent le nom de céphalée de tension.

2. Migraine

es migraines sont périodiques et sévères. Ce sont des élancements qui affectent plus de femmes que d’hommes. La plupart du temps, les migraines commencent avec une douleur dans et autour de l’oeil et s’étendent à un ou aux deux côtés de la tête. Ces maux de tête sont souvent accompagnés par une perte d’appétit, des nausées, des vomissements et une sensibilité à la lumière. Les migraines semblent être causées par un changement du débit de la circulation.

3. Céphalée d’origine cervicale

Le mal de tête d’origine cervical est celui qui, bien que perçu comme étant dans la tête, origine de la colonne cervicale. La douleur est semblable à un mal de tête de tension, mais les symptômes de la migraine peuvent aussi être présents.

Pronostic

En utilisant des manipulations et des conditions favorables, on constate une amélioration remarquable en 14 jours et une rémission en 4 à 5 semaines. D'autre part, attendre plusieurs semaines avant le début du traitement, il peut être plus long et le patient peut avoir des séquelles (légère douleur persistante, récurrence, faiblesse du cou, etc.).
ATTENTION ! Si vous développez l'engourdissement ou la faiblesse dans le membre supérieur ou des problèmes d'incontinence, consultez votre médecin immédiatement.

Les causes du mal

Un mal de tête peut être passager. Il se manifeste parce qu’on est surmené ou qu’on a trop « fêté » et il disparaît en général dès que nous reprenons nos activités normales. Souvent, un peu de repos ou d’exercices au grand air suffit à chasser la douleur. Ces maux de tête ne sont pas inquiétants. Par contre, des maux de tête très douloureux qui reviennent fréquemment doivent être pris au sérieux et traités avec soin.

Les causes des maux de tête ou migraines sont nombreuses. Ils peuvent être provoqués par une dilatation des vaisseaux sanguins, des spasmes musculaires du cuir chevelu, une sinusite, des troubles de la vue, de l’hypertension, une irritation ou une inflammation des méninges (l’enveloppe du cerveau), une irritation des nerfs ou une augmentation de la pression du liquide céphalo-rachidien dans lequel baignent le cerveau et la moëlle épinière.

Un autre des grands responsables des maux de tête est le traumatisme au cou qui peut amener une irritation mécanique des racines nerveuses. Les traumatismes dans la région du cou ne sont pas toujours dus à des chutes, à des collisions ou à des accidents sérieux. Un traumatisme peut se développer parce que des articulations sont sollicitées sans cesse ou qu’elles le sont inéquatement. Les athlètes sont sujets à ces traumatismes, tout comme les ouvriers de la construction. Quant à eux, les camionneurs ou les secrétaires qui ont une mauvaise posture risquent également d’avoir ces problèmes. En fait, personne n’est à l’abris des maux de têtes chroniques.

Le chemin du mal

La douleur ressentie lors de maux de tête ou de migraines provient du nerf trijumeau et des trois premières racines nerveuses cervicales. Quand on a mal à la tête, ce n’est pas le cerveau qui est douloureux, car le tissu cérébral n’est pas sensible.

Quand ils apparaissent ?

Les maux de tête ou les migraines peuvent se manifester lors :

  • D’un effort visuel prolongé (ex :lire durant plusieurs heures)
  • D’une fatigue prononcée, où on tarde à prendre du repos
  • De la consommation de certains aliments (ex : du chocolat)
  • D’un traumatisme
  • D’anxiété
  • De stress et de tension
  • D’un changement hormonal
  • Des menstruations chez certaines femmes
  • D’un changement de concentration de certaines substances chimiques dans le système nerveux (ex : la sérotonine)

Le rôle du chiropraticien

Le chiropraticien peut prévenir ou soigner des maux de têtes liés aux systèmes nerveux et musculo-squelettique. Il interviendra efficacement pour traiter la cause et pas uniquement les symptômes. Il utilisera une méthode naturelle afin de redonner de la mobilité aux vertèbres et de soulager les tensions musculaires.
Pour qui veut éviter, dans la mesure du possible, les médicaments et la chirurgie, la chiropratique est un choix naturel!