fbpx

Syndrome de la bandelette Ilio-tibiale

genoux2

La description

La bandelette est une membrane fibro-élastique assez épaisse qui part de la hanche pour venir s’attacher sur le tibia. La majorité du temps les gens vont se plaindre de douleur à l’aspect latéral du genou. Quelque fois c’est la portion proximale qui va devenir irrité et ainsi créer une douleur à la hanche.

Étiologie

Le syndrome de la bandelette est habituellement causé par une friction excessive de la bandelette sur l’épicondyle fémoral latéral amenant une inflammation des tissues sous la bandelette. Cela touche plus souvent les coureurs et les cyclistes.

Cause

Une biomécanique aberrante lors de l’exercice peut être la principale cause. Il peut s’agir d’une pronation excessive du pied, d’une rotation interne du tibia ou d’une rétroversion de la hanche. Parfois seulement un manque de souplesse peut en être la cause. Il se peut aussi que la personne souffre d’un déséquilibre entre les fléchisseurs et les extenseurs du genou. Une faiblesse des abducteurs de la hanche peut amener un stress sur le genou et créer le syndrome. Un surentrainement ou une augmentation trop rapide des distances lors de la course ou en cyclisme peut être à l’origine.

Diagnostique Différentiel

  • Le chiropraticien devra lors de son évaluation devra éliminer les diagnostiques suivant pour confirmer que la personne souffre d’un syndrome de la bandelette.
  • L’avantage Chiromedic est que les thérapeutes vont pouvoir non seulement vous soulager mais aussi trouver la cause pour éviter les récidives. En analysant toute la chaîne biomécanique du bassin au pied, ils pourront arriver au bon diagnostique et au traitement le plus approprié.

Traitement

  • Les tensions musculaires pourront être traitées par l’A.R.T. (Active Release Technique) ou par la technique Graston.
  • Des étirements spécifiques des muscles trop tendus et un renforcement des muscles faibles.
  • Le kinésiotaping.
  • La neurocryothérapie, une nouvelle approche pour contrôler l’inflammation.
  • Le courant interférentiel et/ou l’ultrason.
  • Selon l’analyse effectuée des traitements manuels (ajustement ou mobilisation) pour corriger les dysfonctions biomécaniques (rétroversion de la hanche, torsion tibiale, pronation du pied).
  • Recommandation pour un entrainement adéquat pour éviter le surentrainement.
  • Injections de cortisone au besoin.