Coude de golfeur (épicondylite médiane)

Coude de golfeur

Qu’est-ce que le “coude de golfeur” ?

L’épicondylite médiale ou coude de golfeur apparaît souvent lors de mouvements répétitifs impliquant le poignet, que ce soit au travail ou lors d’activités quotidiennes. 

Celle-ci est fréquente chez les golfeurs et tout particulièrement chez les amateurs. le coude représenterait 25% à 33% des blessures du golfeur amateur et 7% à 10% des blessures du golfeurs professionnel.

Egalement, cette douleur peut survenir suite à un surmenage qui se produit de l’inflammation à l’endroit où les muscles et les tendons s’attachent au coude. Les muscles et les tendons impliqués sont ceux qui permettent la flexion du poignet et des doigts.

Sans traitement approprié, cette condition peut se développer en problème chronique et récurrent. Aussi, il peut y avoir la présence d’une dégénérescence ou d’une déchirure partielle du tendon est possible.

  • La douleur se situe sur la face interne du coude.
  • Elle se fera sentir lorsque le muscle ou le tendon enflammé sera utilisé. Au début, ce sera lors de certaines activités spécifiques pour ensuite se manifester lors de simples activités quotidiennes comme soulever un verre ou tourner une poignée de porte. Une faiblesse lors de ces activités pourra également être notée.
  • Il ne faut pas confondre avec la tendinopathie externe du coude (tennis elbow), plus fréquemment rencontrée et située sur la partie latérale du coude.
 

Quels sont les symptômes de cette tendinite interne ?

  • La douleur est localisée au niveau de la partie saillante de l’os situé à la partie interne du coude.
  • La douleur est déclenchée en serrant fortement la main ou en maintenant fermement un objet.
  • La douleur est déclenchée par une pronation forcée. La main se tourne vers l’intérieur.
  • La douleur peut nettement augmenter par un choc ou vibration.
  • On observe un léger gonflement au niveau de la zone douloureuse.
 

Quelles sont les populations touchées ?

Nous l’avons cité un peu plus haut, les golfeurs sont touchés par cette affection. En effet, les vibrations ressenties lors de l’impact avec la balle contraignent les tendons. Le tennis peut également déclencher ces douleurs internes.
 
Les travailleurs manuels sont aussi concernés car les muscles de l’avant-bras sont sur-sollicités.
 
Enfin, les activités de loisirs tels que le jardinage et le bricolage génèrent des douleurs au coude du fait de l’utilisation de matériel vibrant : sécateur électrique, perceuse…

 

 

Quelles les causes du “coude de golfeur” ?

Les douleurs apparaissent lorsque les tendons subissent des contraintes trop importantes par rapport à leur capacité habituelle :
 
  • Stress répétitifs et blessures chroniques impliquant la musculature et les tendons de l’avant-bras
  • Faiblesse et déséquilibre de la musculature
  • Abus d’exercices (syndrome « trop d’efforts, trop tôt »)
  • Équipements non adaptés
  • Mauvaise technique
Notre organisme est capable de s’adapter en permanence mais peut suivant l’absence de progression générer des dysfonctionnements.
 

Quels sont les traitements ?

  • Modification des activités qui sont associées à la condition
  • Diminution de l’inflammation à l’aide de la glace (20 minutes / 2 heures) et de thérapies complémentaires incluant la neurocryothérapie
  • Manipulations articulaires et travail des tissus mous (Active Release Techniques et Graston) afin de corriger la biomécanique du coude et réduire le tissu cicatriciel
  • Exercices d’étirement
  • Exercices pour fortifier et stabiliser le coude
  • Médicaments (anti-inflammatoires) au besoin
  • Appareil orthopédique et kinésio taping afin de réduire la pression sur le tendon endommagé.
  • Injections de cortisone au besoin
  • Interventions chirurgicales très rares
  • Plasma riche en plaquettes
 

Combien de temps faut-il pour récupérer ?

Les délais de récupération varient généralement entre 4 et 12 semaines, mais certaines fois les douleurs persistent pendant plusieurs mois.
 

La prise en charge doit être effectuée le plus tôt possible pour faciliter la récupération.

Le suivi sérieux et régulier de la rééducation permettra de nettement diminuer les délais de récupération.

 

Le pronostic

  • Condition aiguë, pour laquelle les symptômes sont présents depuis moins de 4 semaines, se traite en 2 à 6 semaines.
  • Condition chronique, pour laquelle les symptômes sont présents depuis plus de 8 semaines, peut nécessiter 3 à 6 mois.
 

Comment soulager la douleur du “coude de golfeur” ?

  • Appliquez de la glace ou de la chaleur. Cela permet d’évacuer les déchets inflammatoires et relâche le tissu conjonctif local.
  • Munissez-vous d’un bracelet à scratch pour atténuer les chocs et les vibrations et soulager la gêne lors de vos activités quotidiennes ou sportives.
  • Appliquez des huiles essentielles (renseignez-vous avant pour savoir si vous n’êtes pas allergique).
  • Changez vos habitudes alimentaires et éviter les aliments pro-inflammatoires.
 

Souvenez-vous, en cas de gêne persistante ou de douleurs, consultez votre praticien pour obtenir votre bilan complet de santé.