Subluxation Mâchoiresubluxation mâchoire

Qu’est-ce que la mâchoire ?

La mâchoire représente l’articulation de la mastication qui lie la mandibule et le crâne. Elle reste une articulation comme les autres avec 2 surfaces articulaires qui bougent l’une sur l’autre à l’aide de muscles et stabilisée par des ligaments. 

La mâchoire possède en plus un disque, un coussin gélatineux, qui permettent d’augmenter la stabilité et la fluidité du mouvement.

 

Description subluxation mâchoire 

Un problème relié à la mâchoire se nomme le Désordre Temporo-Mandibulaire (DTM). La subluxation de la mâchoire résulte d’un mauvais fonctionnement des articulations temporo-mandibulaires qui peut se traduire par :

  • Craquements avec ou sans douleur,
  • Bruits de sable dans l’articulation,
  • Blocages ou encore des déviations de la mâchoire à l’ouverture et à la fermeture de la bouche, entre autres.

Les maux de tête, les névralgies au visage, le larmoiement excessif des yeux, les irritations chroniques de la gorge, l’impression d’entendre à travers un bouchon d’ouate et certaines formes d’acouphènes peuvent aussi être le résultat d’un DTM.

La plupart du temps, un mauvais fonctionnement des muscles de la mastication peut causer une sublaxation mâchoire. Aussi, des habitudes comme ronger ses ongles et croquer des noix ou des glaçons avec ses dents peuvent contribuer à engendrer ce problème.

En plus, un mauvais alignement des vertèbres de la colonne cervicale peut amener l’influx nerveux à contrôler inégalement les muscles de la mastication causant une demande accrue sur les articulations de la mâchoire.

La Mâchoire en détails

Dans le cas de la mâchoire, le disque aurait davantage tendance à se déplacer vers l’avant. Cela  cause une diminution de l’espace entre le condyle de la mandibule et la fosse du crâne. 

Lorsque celui-ci se déplace de façon prononcée vers l’avant, les ligaments s’étirent et le retiennent.

Ces ligaments envoient un signal de douleur. Cela implique une décentralisation du disque articulaire. 

Un craquement peut se faire entendre aussi bien lorsque le disque sort de son articulation que lorsqu’il reprend sa place. 

Ce craquement peut se présenter avec ou sans douleur.

Il est fréquent d’observer une déviation de la mâchoire vers le côté problématique lors de l’ouverture. 

Ceci amène un déséquilibre musculaire pouvant ainsi créer des tensions musculaires du côté impliqué soit principalement le muscle masséter responsable de la mastication et le muscle ptérygoïdien, utile dans les mouvements légers gauche/droite.

Les Symptômes Subluxation mâchoire

Outre le fait de ressentir une forte douleur immédiate à la mâchoire, d’autres symptômes peuvent apparaître :

  • un blocage de la mâchoire,
  • l’impossibilité d’ouvrir ou de fermer la bouche,
  • difficultés d’élocution,
  • difficultés pour s’alimenter.

Il peut arriver que le menton apparaisse décalé vers l’avant.

LES CAUSES ET FACTEURS DE RISQUE subluxation mâchoire

Cette problématique peut intervenir à la suite d’un trauma direct soit pendant la pratique d’un sport soit lors d’un accident de voiture. 

La cause peut être tout à fait anodine comme le simple fait de croquer dans une pomme. 

Il n’est pas rare de voir une luxation complète ou une subluxation au niveau de la mâchoire suite à une tentative de fermeture de la mâchoire la bouche grande ouverte. 

Effectivement, dans cette position le disque se glisse à l’extrémité-avant de l’articulation et l’ensemble des ligaments sont étirés à leur pleine capacité. 

Cela réduit la stabilité et la force de l’articulation qui augmente le risque de blessure.

 

Traitement chiropratique subluxation mâchoire

Des techniques manuelles précises et délicates existent pour diagnostiquer et traiter les DTM. En effet, les ajustements chiropratiques à la mâchoire et au cou sont des manipulations qui visent justement à éliminer les points douloureux provenant des muscles de la mastication. Votre chiropraticien recommande des exercices personnalisés conçus pour corriger les déviations de la mâchoire. Les thérapies par le froid ou le chaud sont également conseillées pour réduire la douleur.

Source : Quebec Association of Chiropractors