fbpx

Nos blogs et vidéos

Entorse dorsale, comment la traiter et quels sont les symptômes?

entorse dorsale

Avec le froid, on apprécie de se blottir sous des couvertures bien chaudes la nuit…. Vous le savez, vous entendez la déneigeuse passer à 4h du matin et vous vous sentez bien dans votre lit.

 

Mais attention, l’entendre passer veut aussi dire qu’il y aura du pelletage à faire durant la journée…

 

Vous connaissez la lombalgie ou l’entorse dorsale? Pour beaucoup d’entre vous la réponse est sûrement oui! C’est la douleur la plus fréquente au monde! (surtout durant la saison de la pelle)

 

Chaque année, ce sont environ 600 000 personnes qui consultent pour des douleurs à la colonne vertébrale. Les douleurs lombaires sont environ 5 fois plus fréquentes que les douleurs dorsales!

 

Là je vous entends vous dire: « Mais c’est quoi la différence? Les deux sont dans le dos! »

 

Oui, bon voilà la différence:

 

Quand on dit lombaire, on parle des 5 vertèbres lombaires dans le bas du dos.

 

Quand on parle de douleurs dorsales, on fait référence à la plus grande partie de la colonne vertébrale, celle où vient s’articuler les côtes.

 

Environ 80% des personnes souffrant de douleurs lombaires ont une entorse lombaire. Les lombalgies sont plus fréquentes chez les jeunes adultes, parce qu’ils sollicitent leur colonne vertébrale plus que les autres groupes d’âge.

 

Si vous pensez que vous souffrez d’une entorse lombaire, consultez un professionnel de la santé. Il pourra vous aider à traiter et à soulager cette condition.

 

Une entorse bien soignée prévient les lombalgies chroniques en aidant les tissus blessés à bien cicatriser

 

C’est quoi une entorse dorsale?

 

Lorsqu’on souffre d’une entorse lombaire, on parle de spondylolisthésis. Ça veut dire quoi ce gros méchant mot?

 

L’entorse lombaire se définit en fait comme une rupture des disques intervertébraux (les petits disques qui tapissent les vertèbres) ou de l’un des ligaments qui permettent la mobilité des vertèbres. Un ligament particulier est le plus souvent affecté : le ligament ilio-lombaire.

 

Une entorse lombaire peut être aiguë, c’est-à-dire que le malade ressent le problème au moment où il s’est fait mal (le fameux aouch). En revanche, elle peut être chronique. On parle alors d’entorse lombaire récurrente si la lombalgie est apparue plusieurs fois et s’est aggravée au fil du temps.

 

Cette condition est souvent associée à d’autres problèmes tels que les douleurs dans les jambes, les troubles du sommeil, et les vertiges. No fun.

 

Les causes de l’entorse dorsale à répétition

 

L’entorse lombaire est une blessure qui se manifeste par la douleur au niveau du point d’attache de la colonne vertébrale aux côtes. Elle peut être provoquée par un effort physique intense, par une chute ou tout simplement être le résultat d’une mauvaise posture lors de l’exercice (de la pelle).

 

Elle est souvent causée par des problèmes aux disques intervertébraux qui sont des éléments de soutien du squelette avec une structure poreuse contenant de l’eau. Ceci peut être dû à une pression sur les disques, une hernie discale, une anomalie congénitale ou un traumatisme.

 

Un accident de la route est souvent la cause d’une entorse lombaire. Cette dernière peut entraîner une inflammation des disques qui est appelée lombalgie chronique. Il n’est pas rare de voir les personnes âgées souffrir de lombalgies chroniques. Cependant, l’entorse lombaire peut toucher tout le monde, y compris les enfants.

 

C’est la première cause de maladie professionnelle et est la pathologie la plus courante chez les ouvriers. Les travailleurs du secteur de la construction sont particulièrement exposés à ce problème. On soulève avec les jambes les amis!

 

Entorse lombaire sévère

 

Les symptômes de l’entorse dorsale

 

Comment je sais si je l’ai? Ohhh vous allez le savoir.

 

Les symptômes de l’entorse lombaire peuvent être sur le court ou le long terme. Il peut être difficile de déterminer les symptômes de l’entorse dorsale car ils peuvent être similaires à d’autres problèmes de santé. Les douleurs ressenties par le malade sont des douleurs de type « crampe » (douleur de contraction) et de type « aiguille » (douleur à type de pointe). Elles sont diffuses et intenses.

 

Dans certains cas, on peut observer des douleurs aiguës avec des élancements qui se manifestent au repos comme en mouvement.

 

Les douleurs sont généralement réparties d’une façon équilibrée sur les quadriceps, mais elles peuvent être localisées au niveau du genou ou du fessier.

 

On retrouve également des sensations de brûlures, de picotements ou de fourmillements.

 

Les douleurs sont néfastes pour la vie quotidienne du patient, il souffrira de difficultés à bouger et pourra ressentir une gêne à se déplacer (marcher).

 

Ces douleurs sont difficiles à soulager et peuvent être présentes en permanence.

 

Certains affectés peuvent également présenter des douleurs au niveau du genou ou du fessier lorsque le malade est debout. Ces douleurs sont plus fréquentes au niveau du genou que du fessier.

 

D’autres symptômes de l’entorse dorsale sont:

 

  • La raideur dans le bas du dos
  • Malaise à l’arrière du dos
  • Malaise aux genoux et aux jambes
  • Sensibilité à la pression sur le bas du dos
  • Faiblesse et fatigue au niveau des jambes

 

En gros, c’est pas rose rose. Que peut-on faire?

 

4. Les traitements de l’entorse dorsale

 

L’entorse, comme toute blessure, doit être gérée rapidement pour éviter une aggravation. Voici quelques conseils pour soulager une entorse lombaire.

 

Lorsque l’entorse est sévère, le neurologue prescrit des médicaments pour soulager la douleur. Il procèdera également à des examens pour vérifier si le nerf sciatique n’est pas touché. Si ce dernier est déficitaire, il prescrit une physiothérapie. A défaut d’une amélioration rapide des symptômes, le patient sera opéré dans le but d’éviter toute paralysie dans les jambes suite à l’entorse. D’autres traitements vous sont présentés ci-dssous.

 

Le repos

 

Le repos est le premier traitement à faire en cas d’entorse dorsale. Le patient doit rester allongé ou assis au maximum une heure durant et ne jamais se relever brusquement. Il faut éviter de faire des efforts, comme des activités physiques ou des mouvements brutaux.

 

L’intervention chirurgicale

 

Ça consiste à poser un ou plusieurs implants métalliques : ils tiennent lieu d’appui sur les os fracturés. Cette technique est appelée plâtre externe et s’effectue sous anesthésie locale. Les implants nécessitent d’être régulièrement contrôlés par le chirurgien orthopédique, afin de s’assurer qu’ils ne sont pas mal positionnés.

 

Lorsque l’intervention chirurgicale n’est pas possible, le patient peut être opéré sous anesthésie locale.

 

La rééducation

 

La rééducation est le premier traitement à envisager en cas d’entorse. Elle permet de réduire les douleurs et de prévenir les complications. Les exercices à faire varient en fonction du type d’entorse. Si elle est causée par une chute, l’exercice consiste à assouplir les muscles du dos. Si elle est due à une mauvaise posture, il faut développer la musculature et renforcer le dos pour éviter la rechute. Notre chaîne YouTube contient des dizaines d’exercices pouvant aider à la rééducation, suivez le lien pour visionner!

 

5. Les astuces pour vous soulager

 

Les anti-inflammatoires

 

Une entorse lombaire est souvent accompagnée d’inflammation. Les anti-inflammatoires sont donc indiqués pour soigner cette inflammation et diminuer les douleurs. Cependant, ils ne peuvent pas réduire l’enflure qui peut être causée par la blessure.

 

Les massages

 

Les massages font circuler le sang dans le corps. Ils ont donc pour but de soulager la douleur. Mais comme ils n’ont pas d’effet direct sur la blessure, il faut les faire à intervalle régulier, et pendant un certain temps.

 

Les bains chauds

 

Les bains chauds sont très efficaces pour soulager la douleur lombaire ou l’entorse dorsale. Ils ont pour effet de réduire les tensions musculaires et d’apaiser le système nerveux. Le fait de plonger dans l’eau chaude procure une sensation de réconfort.

 

Les exercices de gymnastique

 

Les exercices de gymnastique sont particulièrement indiqués pour les personnes souffrant d’une lombalgie chronique et pour les sportifs. En effet, ces activités permettent de soulager les douleurs lombaires et d’améliorer la mobilité des articulations.

 

Conclusion

 

Dans tous les cas, si vous pensez que vous souffrez de cette condition, mieux vaut vérifier auprès de professionnels. Nous sommes situés à Sainte-Rose et nous offrons la première consultation gratuite. Vous pouvez suivre ce lien si vous voulez prendre rendez-vous.

 

 

fr_FRFrançais

CONSULTATION

 

GRATUITE

Un entretien sur votre condition afin de savoir si vous êtes un candidat pour des soins chiro sera sans frais. Tout examen supplémentaire 57$ incluant radiographies si nécessaires

MERCI

Au plaisir de se revoir au bureau lors de votre rendez-vous

CONSULTATION

 

GRATUITE

Un entretien sur votre condition afin de savoir si vous êtes un candidat pour des soins chiro sera sans frais. Tout examen supplémentaire 57$ incluant radiographies si nécessaires

MERCI

Au plaisir de se revoir au bureau lors de votre rendez-vous