fbpx

Syndrome facettaire cervical

Syndrome facettaire cervical

Causes

Plusieurs causes peuvent entraîner le syndrome facettaire :

  • La douleur provient d’une irritation et d’une inflammation locale d’une ou de plusieurs facettes articulaires. Ainsi, le nerf peut être impliqué à sa sortie et créer une douleur qui irradie. En plus, une blessure au disque de la colonne peut également être présente.
  • Le syndrome facettaire est dû à une blessure du cartilage de l’articulation facettaire, aussi résultant d’un mouvement excessif, particulièrement en rotation et en extension.
  • À ce sujet, cette irritation peut être causée par différents types d’incidents :
    • Faux mouvements
    • Soulèvement rapide d’une charge
    • Chute ou traumatisme
    • Mauvaise posture prolongée
    • Travail ou activité répétitive dans des conditions défavorables
    • Lordose lombaire augmentée ex : femmes enceintes, personnes obèses
    • Arthrose facettaire

Traitements

  • Mettre la glace (20 minutes / 2 heures), le repos ainsi que les thérapies complémentaires telles que la neurocryothérapie et le kinésio taping sont toujours de mise pour diminuer l’inflammation et la douleur intense.
  • Éviter les activités qui accentuent la douleur (hyperextension et rotation).
  • Une fois la douleur contrôlée, les manipulations vertébrales sont le traitement le plus efficace pour ce type de problème. Ainsi, ils permettent de redonner du mouvement et de décompresser l’articulation.
  • Travailler les tissus mous (Active Release Techniques et Graston)
  • Renforcer la musculature associée.
  • Faire des étirement de la musculature associée.
  • Prendre des anti-inflammatoires, relaxants musculaires et analgésiques au besoin
  • Prendre des injections facettaires peuvent apporter un certain soulagement mais ne règlent pas le problème de base au niveau de l’articulation.
  • La chirurgie, qui consiste en fusionner deux vertèbres ou plus, est rarement nécessaire.

Pronostic

À ce propos, avec l’aide de manipulations et de conditions favorables, on peut voir une amélioration notable en 14 jours et une rémission en 4 à 5 semaines. Par contre, si on attend plusieurs semaines avant le début du traitement, le rétablissement peut être plus long, aussi, le patient peut conserver des séquelles (légère douleur persistante, récidive, faiblesse au cou, etc.).

ATTENTION ! Si vous développez des engourdissements ou des faiblesses dans les membre supérieur ou des problèmes d’incontinence, consultez votre médecin immédiatement.

CONSULTATION

 

GRATUITE

Un entretien sur votre condition afin de savoir si vous êtes un candidat pour des soins chiro sera sans frais. Tout examen supplémentaire 57$ incluant radiographies si nécessaires

MERCI

Au plaisir de se revoir au bureau lors de votre rendez-vous